2004

2005

LE PROCÈS de Franz Kafka
adaptation et mise en scène de Philippe Adrien




Le Procès de Kafka vient à la suite du Malade imaginaire joué naguère par une troupe composée pour majorité de comédiens handicapés. Il nous a semblé aller de soi de reconduire exactement la même équipe, tout d’abord par fidélité mais aussi parce que le Procès, au même titre que le Malade imaginaire, peut être considéré comme la fantasmagorie du personnage central. Ma relation avec Kafka est passée par la mise au jour de l’aspect onirique de son œuvre... Une étrange rencontre s’est effectuée dans mon esprit entre ces comédiens qui ont joué le Malade imaginaire et l’univers insolite de Kafka. L’adjectif “ kafkaïen ” est le signe d’un malentendu sur l’œuvre de l’écrivain pragois s’il qualifie l’aspect d’administration inhumaine qui se trouve dans Le Procès n’être qu’un thème parmi d’autres : Kafka ou la bureaucratie ! Ce cliché masque les singularités bien réelles, ainsi que la dynamique proprement délirante du récit. Une histoire de fous, haletante, cruelle mais par dessus drôle.

11 JANVIER // 13 FÉVRIER 2005


Salle 1

Le contenu de cette page ncessite une version plus rcente dAdobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

crédits & mentions légales