2013

2014

CORPS ÉTRANGERS de Stéphanie Marchais
mise en scène Thibault Rossigneux

(Editions Quartett)

Pendant plus de trente ans, Hunter, anatomiste, suit et fait suivre O’Well, l’homme tranquille, dont l’immense silhouette le fascine. Comment, en ce géant, s’articulent chair et os ? A-t-il une âme, est-elle semblable à celle des autres ? Mais le grand bossu tarde à mourir... Quand enfin on allonge la dépouille d’O’Well sur la table de dissection, le corps ne révèle rien, sinon l’aveuglement et la cruauté du scientifique qui prétend comprendre l’être humain en le désarticulant comme un pantin. L’illusion fait place à la mélancolie et ouvre sur la folie... Dans ce texte récent, Stéphanie Marchais met en jeu une galerie de personnages odieux ou attachants : science et démence infiltrent le monde, mais le mystère demeure de ce qui fait un homme : « Ce n’est pas ainsi, Monsieur, que l’on approche le secret d’une vie ! » déclare, post-mortem, notre géant, figure de l’étranger, dont la singularité révèle ou suscite tant de bêtise et de cruauté. Dans l’univers scénique de ce conte, le fantastique des peurs primitives côtoie la sophistication technologique : entre humour et inquiétude, frissons de crainte et de plaisir...

17 JANVIER // 16 FÉVRIER 2014

au Théâtre de la Tempête - salle Copi
du mardi au samedi à 20h30, le dimanche à 16h30

AUTOUR DU SPECTACLE

RENCONTREavec l'équipe du spectacle Corps étrangers
19 JANVIER 2014

Le contenu de cette page ncessite une version plus rcente dAdobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

crédits & mentions légales