Découvrir la nouvelle saison 2022-2023

Saison 2000 - 2001

Tout récemment – c'était pendant les Rencontres à la Cartoucherie que nous organisons chaque année avec le théâtre du Chaudron –, un homme plutôt jeune m'aborde et tout de suite me congratule : « Oui, je vous dis merci parce que vous m'avez aidé, ce théâtre m'a aidé à survivre lorsque je suis arrivé à Paris. Je me sentais tout à fait perdu, surtout concernant ce qui m'intéresse, ce que j'aime… J'ai trouvé mon bonheur ici à la Tempête… Sans doute à cause de ce qui s'y passe, les spec t a c l es qui y sont présentés, mais aussi l'atmosphère, le climat. C'est différent des autres théâtres. L' environnement de la Cartoucherie y est pour beaucoup, mais cela tient aussi à l'équipe de la Tempête, il y a un style… on se sent bien, d'autant que vous n'êtes pas pris dans un effet de mode. » Je buvais du petit lait, ce discours m'est allé droit au coeur.

De temps en temps bien sûr – n'est-ce pas le propre de l’humaine nature ? –, nous éprouvons la tentation d'être autres ou ailleurs. Mais c’est vrai, mon interlocuteur n’avait pas tort, il y a une magie de la Tempête… Il est si simple de reconnaître la place qui vous a été désignée par le destin; il n’en est pas de meilleure et c’est là qu’il convient, dans la joie, de porter son effort.

Une nouvelle saison s'annonce à la Tempête, dont nous souhaitons qu'elle manifeste une fois encore notre engagement, notre lucidité et notre espérance.

Philippe Adrien

Trois Femmes

mise en scene et texte de Catherine Anne

Le Roi Lear

de Shakespeare
mise en scène Philippe Adrien

Les Possibilités

de Howard Barker
mise en scène Jerzy Klezyk

Sarcelles-sur-Mer

de Jean-Pierre Bisson
mise en scène Stéphane Olivié-Bisson

Isma

de Nathalie Sarraute
mise en scène René Loyon

Homme et galant homme

de Eduardo de Filippo
mise en scène Bernard Lotti

Le Pays lointain

de Jean-Luc Lagarce
mise en scène François Rancillac

On ne badine pas avec l'amour

de Alfred de Musset
mise en scène Cathy Girard-Deray

Un message pour les coeurs brisés

de Gregory Motton
mise en scène Frédéric Bélier-Garcia

La Maison qui marchait vers le large

de Carl de Souza
mise en scène Vincent Colin

Fin de partie

de Samuel Beckett
mise en scène Christian Colin et Walter Weyers

Sombre Printemps

de Unica Zürn
mise en scène Mathilde Mélèse