Découvrir la nouvelle saison 2022-2023

Saison 2014 - 2015

Retour d’Avignon – nous sommes si fragiles… l’intérêt des puissants ne justifie pas que l’humain soit mis à mal – oui, il faut lutter et persévérer. Ce sera bientôt à la Tempête l’ouverture de la saison 2014/2015… Et puisque nous avons conclu la précédente par des extraits de quelques dialogues de Platon sur la « pléonexie » – cette propension du genre humain à vouloir toujours plus – je vous proposerais volontiers de rester en Grèce pour découvrir notre programme à l’aune de l’enthousiasme où, selon ces hommes du Ve siècle avant J.-C., le théâtre trouve son origine – élan, énergie et souffle. Là, quittant l’idéal platonicien d’équilibre et de mesure, je m’autoriserais de Dionysos, ce démon de la nature dans son extrême variété, pour démêler, tirer et dérouler avec vous les fils de l’écheveau que nous avons préparé : ainsi, à la tranquillité des jours et des heures va se trouver opposée l’avidité sans frein de notre époque déchaînée… Et si ensuite vous tirez sur tel autre brin – ne pas l’oublier, c’est une divinité complexe qui nous guide : ne dit-on pas que née deux fois, elle protège les arbres et dévore la chair vive !? oui, Dionysos, Bromios, Bakkhos… tant de noms et de rôles ! – alors, vous verrez, il n’y aura rien d’étonnant à ce que vous entendiez soudain l’appel de l’Afrique, les tambours, les chants et les danses, le rire et les sanglots du jazz mêlés aux stridences du fouet. Vous verrez qu’il n’y a pas de limites à la misère et à l’exclusion. Avec la crapulerie des politiques, les premiers émois du désir, l’étrange conjonction des hommes et des femmes, les avatars de l’amour et de la haine sans cesse recommencés, on en viendrait à redouter de se trouver en proie à une machination infernale… Mais n’ayez crainte, si l’homme est un prodige terrifiant et fascinant à la fois, Dionysos, son divin complice qui n’est autre que le théâtre lui-même, s’entend comme personne à susciter des pièges mais aussi toute sorte de surprises et de joies.

À bientôt.
Philippe Adrien

Matin et soir

de Jon Fosse
adaptation et mise en scène Jacques Lassalle

La Grande Nouvelle

d'après Le Malade imaginaire de Molière 
de Jean-Louis Bauer et Philippe Adrien
mise en scène Philippe Adrien

La Dispute.com

d'après Marivaux
adaptation et mise en scène Serge Sándor

Le Manteau

Création au Festival International de danse de Ouagadougou
chorégraphie Irène Tassembédo

Trois Soeurs

d'après Anton Tchekhov 
adaptation et mise en scène
Claire Lasne Darcueil

Neige noire

VARIATIONS SUR LA VIE DE BILLIE HOLIDAY
texte et mise en scène Christine Pouquet

L'École des femmes

de Molière mise en scène Philippe Adrien

Le Révizor

OU L'INSPECTEUR DU GOUVERNEMENT 
de Nicolas Gogol
adaptation et mise en scène Paula Giusti

Quatre images de l'amour

publié sous le titre 
L'amour en quatre tableaux (L'Arche Editeur)
de Lukas Bärfuss
création du collectif DRAO

Tête d'Or

de Paul Claudel
mise en scène Jean-Claude Fall

Boesman et Léna

de Athol Fugard
mise en scène Philippe Adrien

George Kaplan

texte et mise en scène Frédéric Sonntag

Woyzeck

de Georg Büchner
adaptation et mise en scène Ismaël Tifouche Nieto

Philosophie à vif

conception Dany-Robert Dufour
coordination artistique Philippe Adrien