LE MAITRE ET MARGUERITE

LE MAITRE ET MARGUERITE

de Mikhaïl Boulgakov
adaptation et mise en scène Igor Mendjisky (L’Avant-scène théâtre)

Le Diable est en visite dans le monde. Et autour de Woland – c’est son nom – s’entre-tissent trois récits : l’un relate la sinistre sarabande dans laquelle Moscou, dans les années trente, se trouve entraînée ; l’autre, l’amour du Maître pour Marguerite et un troisième, l’histoire de Ponce Pilate, dont la rédaction a rendu fou ledit Maître… Dans ce monde à la fois tragique et burlesque, les chats parlent, les démons paradent et chaque figure peut comporter un redoutable envers. Juxtaposant les époques, emboîtant les récits, convoquant la tradition chrétienne et le mythe de Faust, alternant scènes réalistes et fantasmagoriques, alliant l’abject et le sublime - celui de l’amour de Marguerite -, Boulgakov constuit un univers parodique, carnavalesque. Woland, l’illusionniste, organise, pour une société sous hypnose collective, le spectacle de l’apocalypse grandiose où se déploient et l’horreur et le miracle de la vie. Le Diable a deux visages : en jouant de la réversibilité du bien et du mal, il est capable de semer la violence et l’effroi, comme de créer l’étincelle qui, dans un monde figé, donne naissance à l’amour et à la création. La liberté souveraine de l’imagination fait échec à la folie meurtrière de l’ordre imposé. Après Idem au Théâtre de la Tempête et l’an passé, aux Bouffes du nord, Notre crâne comme accessoire, Igor Mendjisky propose sa version de ce chef-d’œuvre de la littérature russe du XXème siècle.

avec Marc Arnaud, en alternance avec Adrien Melin, Romain Cottard, Pierre Hiessler, Igor Mendjisky, Pauline Murris, Alexandre Soulié, Esther Van den Driessche, en alternance avec Marion Déjardin, Yuriy Zavalnyouk assistant à la mise en scène Arthur Guillot traduction du Grec ancien Déborah Bucci lumières Stéphane Deschamps costumes May Katrem et Sandrine Gimenez vidéo Yannick Donet scénographie Claire Massard et Igor Mendjisky construction décors Jean-Luc Malavasi service de presse @ Zef (01 43 73 08 88)  - Isabelle Muraour (06 18 46 67 37) et Emily Jokiel (06 78 78 80 93) / www.zef-bureau.fr

production Compagnie Les Sans Cou, FAB - Fabriqué à Belleville, ACMÉ Production avec le soutien de l'ADAMI, la Mairie de Paris, la Spedidam, le Théâtre Firmin-Gémier La Piscine – Châtenay-Malabry et le Grand T, Théâtre de Loire-Atlantique – Nantes avec la participation artistique du Jeune Théâtre National et l’aide du Fonds d’Insertion pour Jeunes Comédiens de l’ESAD-PSPBB en coréalisation avec Le Théâtre de La Tempête (compagnie en résidence) remerciements à l’Espace Daniel Sorano - Vincennes.

—— — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — —  


SPECTACLE EN TOURNÉE :

- du 6 au 27 juillet 2018 au Festival d'Avignon Off au 11 Gilgamesh-Belleville à 19h (relâches les 11 et 18 juillet)
- les 20 et 21 octobre 2018 au Studio-Théâtre d'Asnières
- le 29 janvier 2019 au Grand Théâtre de Calais
- du 5 au 8 mars 2019 au Grand Théâtre de Nantes
- les 12 et 13 mars 2019 à La Piscine / Châtenay Malabry
- le 22 mars 2019 au Théâtre de Châtillon

Dates supplémentaires à venir...  

Biographies

La Presse en parle

L'Humanité

« Rendez-vous très malin avec le malin » Gérald Rossi

Lire l'article

Théâtral Magazine

« Un spectacle fantastique à tout point de vue. » Hélène Chevrier

Lire l'article

Les Inrockuptibles

« Igor Mendjisky nous gratifie en close-op d'un formidable exercice de style apte à séduire toutes les générations. » Patrick Sourd

Lire l'article

Le Figaro

« Igor Mendjisky réussit une adaptation idéale pour le type de théâtre qu'il aime pratiquer » Armelle Héliot

Lire l'article

Le Canard Enchaîné

« Le spectateur, lui, sort de là sur un nuage. Deux heures sans une seconde d'ennui. Des comédiens formidables (...) » Jean-Luc Porquet

Lire l'article

L'Obs

« Diablement émouvant et cocasse. » Jacques Nerson

Lire l'article

Politis

« Une adaptation parfaite. » Gilles Costaz

Lire l'article

Point de Vue

« Igor Mendjisky, qui assure également la mise en scène et joue brillamment le rôle d'Ivan, a réussi une magnifique et milimétrée adaptation du roman. » R.M.

Lire l'article

La Revue du Spectacle

« Virtuose, hachée profondément drôle et intensément cohérente sous les apparences, la représentation joue à cache-cache avec l’imaginaire. »

Lire l'article

PianoPanier.com

« Les Sans Cou(p)… de Maître ! » Sabine Aznar

Lire l'article

Artistik Rezo

« Le maître et Marguerite de Mikhaïl Boulgakov est adapté et mis en scène par Igor Mendjisky qui en restitue le foisonnement et la sublime folie avec une troupe enflammée. » Emilie Darlier-Bournat

Lire l'article

Sceneweb

« Un sacré tour de force. Un spectacle à l’énergie foisonnante qui va se bonifier au fil du temps. » Stéphane Capron

Lire l'article

Théâtres.com

« IGOR MENDJISKY DIABLEMENT EFFICACE ! » Audrey Jean

Lire l'article

Le Souffleur

« Le pari d’Igor Mendjisky et de sa bande est une
belle réussite, il mène tambour battant ces différentes histoires
avec des comédiens très justes et talentueux. » Davi Juca

Lire l'article

ON Zegreen

« Les spectateurs se montrent ravis par la scénographie pleine de suprises que Claire Massard et Igor Mendjisky ont imaginée. » Michel Jakubowicz

Lire l'article

22h05 Rue des Dames

« C’est un pari réussi. »

Lire l'article

Le monde à nous

« Quelle aventure ! Quel exploit ! Quelle réussite ! »

Lire l'article

Froggy's Delight

« Igor Mendjisky réussit une mise en scène assez fabuleuse. » Nicolas Arnstam

Lire l'article

Arkult

« Déjà plutôt génial, le verbe de Boulgakov est augmenté par
la performance » Philippine Renon

Lire l'article

Arts-chipel

« Le Maître et Marguerite. Une symphonie étrange « entre sublime et
chaos » et un brûlot antistalinien encore incandescent. » Sarah Franck

Lire l'article

Atlantico

« Ça fait du bien, du grand théâtre ! » Danielle Mathieu-Bouillon

Lire l'article

Les 5 Pièces

« Encore un pari gagné pour Igor Mendjisky. »

Lire l'article

Hottello

« Igor Mendjisky en poète fou donne le « la » au brio de cette mise en scène sportive. » Véronique Hotte

Lire l'article

Comme il vous plaira

« Un coup de Maître ! » Judith Policar

Lire l'article