LE MENTEUR

LE MENTEUR

de Pierre Corneille
adaptation Guillaume Cayet et Julia Vidit
mise en scène Julia Vidit

Dorante débarque à Paris où il craint de « sentir l’écolier » et de ne pas rapporter « un visage à la mode ». Épris d’aventures amoureuses, il est en vérité à la recherche de sa propre image. Alors, dans ce « pays  de romans » qu’est devenu Paris, Dorante, « vaillant par nature et menteur par coutume », imagine, « rêve en parlant » et s’invente des exploits… Dorante a du talent, Dorante est un artiste, un joueur. À sa façon il se veut un héros. Si le mensonge fait partie d’une stratégie savante, il semble aussi imposé par la loi de prestige qui règne sur la ville où le crédit repose sur la réputation plus que sur la vertu. Mais le menteur s’expose au leurre et il est loin d’imaginer que la belle Clarice qu’il veut subjuguer – et qu’il croit s’appeler Lucrèce – lui tend un piège en faisant passer son amie pour elle-même ! L’euphorie du mensonge tourne au vertige : qui aime qui ? Démasqué, le menteur s’en tirera par une ultime pirouette : « Vous pensiez me jouer, et moi je vous jouais ». L’aventure finit bien, Dorante épousera Lucrèce, mais La Suite du Menteur nous apprendra qu’il s’est esquivé la veille de ses noces ! Métamorphose de la ville, identités en fuite, versatilité des sentiments : dans la comédie baroque le monde n’est qu’un jeu, ou plutôt un théâtre.

EN TOURNEE>> Voir le calendrier de la Cie Java Vérité

 

avec Joris Avodo, Aurore Déon, Nathalie Kousnetzoff, Adil Laboudi, Barthélémy Meridjen, Lisa Pajon, Karine Pédurand, Jacques Pieiller dramaturgie et écriture Guillaume Cayet scénographie Thibaut Fack lumière Nathalie Perrier son Bernard Valléry et Martin Poncet costumes Valérie Ranchoux maquillage, perruques Catherine Saint-Sever régie lumière Jeanne Dreyer régie générale Loïc Depierreux régie son Martin Poncet confection costumes Alix Desceux assistée de Maeva Filée, Blandine Achard et Marion Sola construction du décor Atelier de la Manufacture-CDN de Nancy en partenariat avec Like Mirror administration et production Ariane Lipp

production Java Vérité coproduction La Manufacture-CDN de Nancy-Lorraine, ACB- Scène Nationale de Bar-Le-Duc, Théâtre Firmin Gémier / La Piscine - Pôle National du Cirque d'Anthony, Le Carreau-Scène Nationale de Forbach et de l'Est Mosellan, Les Théâtres (Aix-en-Provence), MC2:Grenoble, Théâtre Jacques Prévert - Aulnay-sous-Bois, Le Théâtre de Rungis avec le soutien de la DRAC Grand Est, de la Région Grand Est, de la ville de Nancy, de l'ADAMI, de la SPEDIDAM avec la participation artistique de l'ENSATT et du Fonds d'Insertion pour les Jeunes Comédiens de l'ESAD-PSPBB et le partenariat de Like Mirror en coréalisation avec Le Théâtre de La Tempête.

Java Vérité est compagnie conventionnée par la DRAC Grand Est et soutenue au titre de la structuration par la Région Grand Est.

Biographies

La Presse en parle

L'Oeil d'Olivier

« On se laisse emporter dans cette ronde des faux-semblants fort bien troussée, séduire par cette comédie douce-amère portée par un jeune collectif fort inventif. » Olivier Fregaville-Gratian d’Amore

Lire l'article

Presse Nouvelle

« Julia Vidit nous fait un super cadeau en nous offrant une mise en scène et une direction d'acteur qui relève d'un véritable coup de génie » Simone Endelweit

Lire l'article

Médiapart

« Un spectacle dont la qualité de bout en bout ne se dément pas, promis, juré. » Jean-Pierre Thibaudat

Lire l'article

L'Humanité

« Julia Vidit met en scène Le Menteur de Pierre Corneille, une comédie savoureuse sur le mensonge et le libertinage, qu’elle éclaire avec des interrogations et des partis pris contemporains réjouissants. » Marina Da Silva

Lire l'article

WebThéâtre

« Le baroque et son tohu-bohu, ici, nous perturbent et nous embarquent dans un plaisir constant. » Gilles Costaz

Lire l'article

Into the Chic

« Le Menteur s’engage ici à proposer une autre vérité dans un élan de
liberté… bienvenu ! » Eva Sauphie

Lire l'article

France Info - Outre mer

« La mise en scène très originale, le texte de Corneille ainsi que les costumes contemporains apportent une note actuelle qui ravit le public. » Denis Rousseau-Kaplan

Lire l'article

Goûts et Passions

« Dans cette pièce, Corneille a fait peau neuve, mais dans une finesse et un entrain remarquables. » Adèle Mondine

Lire l'article

Théâtral magazine

« Barthélémy Meridjen en impose (...) et c’est avec plaisir que l’on se rend à sa diction et à celle de ses comparses. » François Varlin

Lire l'article

RegArts

« Le petit père Corneille n’a jamais été aussi jeune : il s’amuse et nous aussi, tout au long de cette soirée très réussie.» Gérard Noël

Lire l'article

Théâtres.com

« Les comédiens sont tous excellents. Ce spectacle constitue une belle réussite. » Laurent Schteiner

Lire l'article

Agoravox

« Barthélémy Meridjen domine son sujet avec une maestria digne d’une révélation communicative sachant mettre en valeur l’ensemble de ses partenaires. » Theothea.com

Lire l'article

Spectatif

« L'adaptation et la mise en scène donnent une fraicheur captivante à la pièce, servant le texte avec acuité et espièglerie. » Frédéric Perez

Lire l'article

La Terrasse

« L’audace de Julia Vidit saute aux yeux et prend tout son éclat. » Eric Demey

Lire l'article

A bride abattue

« Autant dire que l’ennui n’est pas de mise. » Marie-Claire

Lire l'article