LES ÉVAPORÉS

LES ÉVAPORÉS

texte et mise en scène Delphine Hecquet
traduction Akihito Hirano

Spectacle en français et en japonais surtitré

Au Japon, plus de cent mille personnes s’évaporent chaque année. Ce phénomène est ancien mais les évaporations se sont notoirement développées dans les années 90, pendant la crise financière, pour atteindre le chiffre officieux de 180 000 Japonais disparus volontairement par an. Qui sont-ils ceux qui un jour décident de tout quitter, de claquer la porte sur leur vie en effaçant toute trace de leur existence ? Qui sont-ils ceux qui restent, attendant un signe, une vérité, un retour ? Dans ce pays où l’échec se vit comme un déshonneur, un journaliste français décide de partir à la rencontre de ces évaporés, de ces familles au deuil impossible, pour filmer et tenter de comprendre. Ecrit en français avant d’être traduit en japonais, Les Evaporés fait le lien entre Japon et Occident, entre nos a priori et la réalité culturelle japonaise, entre fantasme et vérité sociologique. En plongeant dans la vie de ces hommes et de ces femmes touchés par cet étonnant phénomène de société, Delphine Hecquet pose la question universelle de l’identité.

avec Hiromi Asai, Yumi Fujitani, Akihiro Nishida, Marc Plas, Kyoko Takenaka, Gen Shimaoka, Kana Yokomitsu en vidéo Kaori Ito, Oscar Suzuki Vuillot, Tokio Yokoi scénographie Victor Melchy lumières Jérémie Papin musique Philippe Thibault costumes Oria Steenkiste réalisation des séquences filmées Akihiro Hata dispositif vidéo Melchior Delaunay surtitrage Satoko Fujimoto collaboration artistique et dramaturgie Lara Hirzel

production Cie Magique-Circonstancielle en coproduction avec le Studio Théâtre de Vitry-sur-Seine, le Théâtre de Lorient - CDN de Bretagne, la Scène nationale du Sud-Aquitain, l'OARA, le Théâtre de l’Union - CDN du Limousin, L’Odyssée - Scène conventionnée de Périgueux avec le soutien de la Drac Nouvelle-Aquitaine, de la Spedidam, de l’Adami, du Centquatre - Paris, de l’Arcal et de la Colline-Théâtre national pour l’accueil studio et de la Chartreuse - Centre national des écritures du spectacle avec la participation artistique du Jeune théâtre national mécénat Pylones, créateur d’objets en coréalisation avec le Théâtre de la Tempête. Delphine Hecquet a reçu une bourse de l'OARA en 2016 pour l'écriture des Évaporés.

Biographies

La Presse en parle

THEATRAL MAGAZINE

"C'est une tragédie contemporaine, et au Japon, un sujet tabou et douloureux. La metteuse en scèen Delphine Hecquet s'est intéressée à la question de l'évaporation de 100 000 personnes chaque année...." entretien par François Varlin

Lire l'article

LA TERRASSE

Entretien avec Delphine Hecquet

Lire l'article