Tous les parcours

PHILIPPE ADRIEN ET CLÉMENT POIRÉE

En janvier 2017, Philippe Adrien a transmis la direction du Théâtre de la Tempête au metteur en scène Clément Poirée, dont nous avions précèdemment accueilli plusieurs spectacles remarquables : Meurtre, Dans la jungle des villes, Beaucoup de bruit pour rien, Homme pour homme et La Nuit des Rois.

La Tempête présente cette année, à la Cartoucherie ou en tournée, 5 productions ou coproductions « maison » emblématiques de la transmission de direction et de la passation :
- création (en janvier) de Vie et mort de H. de H. Levin, mise en scène de Clément Poirée ;
- tournée (de janvier à décembre) de L’Ecole des femmes de Molière, mise en scène de Philippe Adrien assisté de Clément Poirée.
- reprise et tournée (de février à avril) du Bizarre Incident du chien pendant la nuit de S. Stephen (d'après M. Haddon), mise en scène de Philippe Adrien assisté de Clément Poirée ;
- création (en mai) de La Baye de Ph. Adrien, mise en scène de Clément Poirée ;
- création (en septembre) de La Vie est un songe de Calderon, mise en scène de Clément Poirée.

Voir le parcours

JEAN-CLAUDE FALL ET LA TEMPÊTE

Jean-Claude Fall  coanime, dans les années 70, une compagnie avec Philippe Adrien puis dirige, succesivement, le Théâtre de la Bastille (1982-1988), le Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis (1989-1997), puis le Théâtre des Treize Vents (1998-2008). Il fonde en 2010 sa compagnie : la Manufacture. Il a mis en scène, pour le théâtre et l'opéra, plus de 70 spectacles. Privilégiant les auteurs du 20ème et du 21ème siècles, il fait le choix de textes appelant le débat historique et de société.

Il a présenté au Théâtre de la Tempête : Nadia de Bernard Cuau (1978), Têtes mortes de Samuel Beckett (1978), Le Conte d'hiver de Shakespeare (1980), Alarmes 1 : L'Exception et la règle de Bertolt Brecht et Etat de siège de Peter Handke (1981), Textes pour rien de Samuel Beckett (1981), et plus récemment : Blancs d'après Noëlle Renaude, Jon Fosse et Emmanuel Darley (2005), Histoires de famille de Biljana Srbljanovic (2007), Belle du Seigneur d’A. Cohen (2012), Tête d’or de Claudel (2015), Une Vie bouleversée d’après E. Hillesum (2016), Ivresse(s) de Falk Richter (2017).

Voir le parcours

AHMED MADANI ET LA TEMPÊTE

Après RAPT (1995) et JE MARCHE DANS LA NUIT PAR UN CHEMIN MAUVAIS (2014), le Théâtre de la Tempête est heureux de retrouver Ahmed Madani avec F(L)AMMES, à l'affiche du 16 novembre au 17 décembre 2017.

.:."Ce qui est original dans le travail de Ahmed Madani c'est que ça prend, comme ça, dans le vif, dans le plus brûlant notre société, dans son affolement, ses hésitations, sa richesse, sa jeunesse... (...) Le fait qu'il y ait des spectacles comme ceux de Ahmed Madani prouve que tout est possible et que ce n'est pas au seul cinéma ou à la seule télévision de rendre compte de l'explosion de la société" ...

Gilles Costaz

Voir le parcours

PHILIPPE BARONNET ET LA TEMPÊTE

Bobby Fischer vit à Pasadena de Lars Norén en 2013, Maladie de la jeunesse de Ferdinand Bruckner en 2016 : les mises en scène de Philippe Baronnet au Théâtre de la Tempête traitaient de drames intimes, relevaient du huis clos : Quai Ouest,  à l’inverse – en Salle Serreau – est ouvert à la violence des éléments comme à celle des rapports sociaux : mais, ici et là, des histoires de famille, des conflits de génération, et la puissance du dialogue dramatique. Koltès y insistait : « On n’écrit pas des pièces avec des idées, mais avec des gens. »

Voir le parcours

PIERRE-ALAIN CHAPUIS ET LA TEMPÊTE

Pierre-Alain Chapuis, que nous retrouvons dans Bourrasque en mars / avril 2018, une mise de scène de Félix Prader, avait déjà joué à la Tempête dans 12 autres spectacles sous la direction de Philippe Adrien, Lisa Wurmser, René Loyon, Yvan Blanloeil, Jorge Lavelli et Clément Poirée. Il y avait également été accueilli comme metteur en scène avec Le Naufrage du Titanic.

Voir le parcours

NATHALIE BECUE ET FELIX PRADER

Le Théâtre de la Tempête accueille en mars 2018 deux spectacles interprétés par Nathalie Bécue et mis en scène par Felix Prader : Bourrasque et L'Apprentie Sage-femme. Un parcours avec ces deux artistes que nous sommes heureux de vous faire partager...

"Le temps d'apprendre à vivre, il est déjà trop tard", regrettait Aragon. Nathalie Bécue fait le pari inverse : on peut, quelles que soient les contraintes, faire un pas de côté, tirer un trait et gagner en liberté. Et c'est bien l'impression de vie élargie que nous offre ce diptyque de l'émancipation : Bourrasque, à l'affiche du 16 mars au 15 avril 2018, et L'Apprentie Sage-femme, exceptionnellement présenté le 31 mars 2018 à 18h.

Voir le parcours