LA CHANSON DE ROLAND

LA CHANSON DE ROLAND

texte et mise en scène Jean Lambert-wild, Lorenzo Malaguerra & Marc Goldberg

Tout comme Ulysse ou Achille, Roland est une figure absolue du héros. Ses exploits sont chantés dans un immense poème épique dont il est grand temps de raviver l’esprit et la fougue originels. Trop souvent remisée sur les étagères des bibliothèques médiévales, claquemurée dans les manuels scolaires, La Chanson de Roland, c’est le tube du XIe siècle : le récit trépidant du combat fatal du chevalier Roland et de ses fidèles preux à la bataille de Ronceveaux. Dans une version contemporaine, qui ne s’interdira pas de divaguer ni d’improviser, qui mieux qu’un clown blanc tel que le Gramblanc de Jean Lambert-wild pour renouer avec cette liberté, cette impertinence, cet humour et cette folie propres à l’esprit des jongleurs ? Dans ce spectacle teinté de cirque, il sera Turold, gueule cassée, écuyer poète de Roland. Affublé d’un compagnon imprévisible et borné comme son maître, une ânesse du nom de Chipie de Brocéliande, il viendra conter au public, sous l’auvent de la Tempête, sa « chanson de Roland », avec fureur, tendresse et goguenardise.

traduction et adaptation Marc Goldberg & Jean Lambert-wild avec Jean Lambert-wild & Chipie de Brocéliande écuyère-comédienne Aimée Lambert-wild musique Bernard Amaudruz scénographie Jean Lambert-wild lumières Renaud Lagier costumes Annick Serret-Amirat


production Théâtre de l’Union – Centre Dramatique du Limousin ; en coproduction avec Le Sirque – Pôle National Cirque de Nexon Nouvelle Aquitaine, le Théâtre du Crochetan – Monthey (Suisse) ; avec le soutien du Centre équestre Mané Guernehué de Baden.

Biographies