Découvrir la nouvelle saison 2022-2023

Saison 2013 - 2014

La programmation du Théâtre de la Tempête, qui chaque année nous requiert avec urgence et passion, résulte le plus souvent de rencontres, de sympathies, et d’attirances diffuses pour des projets qui d’abord nous paraissent étranges, puis se révèlent dans leur clarté. En fait aucun n’est là par hasard, mais pour le reflet qu’ensemble ils nous présentent, du monde et de nous-mêmes. Mais quelle éthique se déduit d’un théâtre ainsi débarrassé de ses fondements et artifices religieux ?

Certes le théâtre doit avant toute chose divertir le public, on peut alors en attendre quelque bénéfice secondaire : plus de prise, d’appréhension et de compréhension du monde comme des rapports sociaux et politiques.

En ce début de saison, affleurent d’autres questions qui sont l’urgence des temps futurs : Quelle capacité avons-nous de changer soi-même, et de changer le monde ? Muter, se désaliéner, s’émanciper, comprendre ? 

Le programme reflète ce désir, cette angoisse, cette fièvre. Des soldats qui perdent leur identité. Un héros qui s’épluche comme un oignon : « Qui suis-je ? » Un poète disparu qui revisite sa vie au futur antérieur : « Qu’est-ce que j’aurai été ? » Une fiction, donc !

Il y a aussi le réel : des colonisés, des "déplacés", des exclus : « Le monde est un lieu clos, je le sais dans ma chair et dans mon esprit ; je le sais tout simplement parce que je suis Noir » - Koffi Kwahulé ; Agnès comme archétype d’une telle position : « Croit-on que je me flatte et qu’enfin dans ma tête, / je ne juge pas bien que je suis une bête ! / Moi-même j’en ai honte…

Dans cette époque, le principe de mutation et de métamorphose embrase le monde. S’entraperçoit alors la possibilité pour chaque individu d’une désaliénation, d’une autonomie, d’une liberté qui soit, au risque du tragique, oui, une approbation de la vie.

Philippe Adrien

Le Soldat ventre-creux

de Hanokh Levin
mise en scène Véronique Widock

L'École des femmes

de Molière mise en scène Philippe Adrien

Bobby Fischer vit à Pasadena

de Lars Norén
mise en scène Philippe Baronnet

Fragments d'un pays lointain

de Jean-Luc Lagarce
mise en scène Jean-Pierre Garnier

Orage

de August Strindberg
mise en scène Jacques Osinski

Homme pour homme

de Bertolt Brecht
mise en scène Clément Poirée

Corps étrangers

de Stéphanie Marchais
mise en scène Thibault Rossigneux

Protée

de Paul Claudel
mise en scène Philippe Adrien

Je marche dans la nuit par un chemin mauvais

texte et mise en scène Ahmed Madani

Peer Gynt

de Henrik Ibsen
mise en scène Christine Berg

Misterioso-119

de Koffi Kwahulé
mise en scène Laurence Renn Penel

La Pléonexie en quatre temps


Vouloir plus, toujours plus...

Massacre à Paris

spectacle présenté dans le cadre du Festival des Ecoles du Théâtre Public organisé par le Théâtre de l'Aquarium
d'après Christopher Marlowe
mise en scène Laurent Brethome