Découvrir la nouvelle saison 2024-2025

Saison 2023-2024

La tête la première

Nous voici devant les eaux opaques et troubles d’un monde à venir, hostile et hermétique. Le reflet dans ce miroir ténébreux nous remplit d’effroi. Et les cohortes de vérités assénées de toutes parts, de plus en plus définitives, de plus en plus coupantes, ne nous aident guère. Nous sommes comme coincés sur la rive avec notre mal au monde. L’eau, sous un ciel bas, prend l’apparence d’un véritable mur de pierre impénétrable, menaçant. 

Quelles réponses peut apporter le théâtre ? En art, il ne s’agit pas de répondre aux questions, il s’agit de bien les poser. C’est Tchekhov qui le dit. Bien poser les questions, c’est-à-dire plonger, trouver le bon angle, briser la surface des illusions, créer un bouillonnement, se jouer du réel jusqu’à ce qu’il redevienne liquide, en mouvement. Plonger, c’est tenter de se rafraîchir l’esprit ; le réel n’est qu’un possible parmi d’autres… 

 

Le théâtre est une fête mais qu’y a-t-il aujourd’hui à fêter ? Célébrer notre capacité intacte
à former un public, faire acte de foi à chaque représentation : sauter tête la première dans
nos profondeurs. Peut-être découvrir l’insoupçonné et s’y aventurer, de question en question. Fêter la vie qui germe sous la surface et qui jamais ne se réduit à son reflet, la vie qui éclate dans une multitude de formes, d’expériences et de beautés. Les seize spectacles que nous vous invitons à venir découvrir tout au long de cette saison n’apportent aucune réponse binaire, aucun mode d’emploi. Ce sont des éclats flamboyants, des remous joyeux,
des étonnements, des troubles, des impressions, des rêves… autant de possibles qui invitent
à la nage libre. 

Célébrer la vie obstinément, poser au mieux les questions, cela définit notre pratique,
cela dessine une saison à la Tempête. 

Clément Poirée

 

J’habite le Possible –
Une Maison plus belle que la Prose –
Plus fournie en Fenêtres –
Supérieure – question Portes –

Avec des Chambres comme les Cèdres
Impénétrables à l’Œil –
Et pour Toit Eternel
Les faîtures du Ciel –

Pour Visiteurs – les plus sélects – 
Comme Occupation – celle-ci –
Ouvrir grand mes Mains étroites
Pour cueillir le Paradis –

Emily Dickinson, traduction Patrick Reumaux

M.A.D ! Je te promets la forêt rebelle

texte et mise en scène Joséphine Serre

Je suis perdu

texte et mise en scène Guillermo Pisani

Cette saison, il y avait aussi...

Les Vagues

d’après Virginia Woolf 

mise en scène Élise Vigneron

Toute nue

d’après Feydeau et Lars Norén

conception et mise en scène Émilie Anna Maillet

corde. raide

texte debbie tucker green

traduction Emmanuel Gaillot, Blandine Pélissier, Kelly Rivière

mise en scène Cédric Gourmelon

Le Mandat

texte Nicolaï Erdman

traduction André Markowicz

mise en scène Patrick Pineau

Nora, Nora, Nora ! De l’influence des épouses sur les chefs-d’œuvre

d’après Une maison de poupée d’Henrik Ibsen

texte et mise en scène Elsa Granat

Incandescences

texte et mise en scène Ahmed Madani

La Solitude des mues

texte Naéma Boudoumi, Arnaud Dupont

mise en scène Naéma Boudoumi